La nouvelle normalité dépend de vous!


N’attendez pas de vous adapter; façonnez votre propre nouvelle normalité.


Après tant de mois passés à adapter l’organisation du travail et les processus internes et à investir dans le développement d’infrastructures efficaces pour supporter le télétravail, un retour au mode de travail traditionnel pré pandémique est très improbable. Dans bien des milieux, le télétravail s’est révélé avantageux sur plusieurs points, autant pour les employeurs que pour les employés. Cette nouvelle tendance qui prône un environnement de travail flexible favorise des gains d’efficacité et permet d’améliorer la productivité des employés à condition de bien les encadrer.



En termes de gestion des ressources humaines, le passage au mode de travail hybride place la notion de confiance en premier plan. Donner la possibilité à ses employés de choisir leur horaire et lieux de travail, de fonctionner de façon autonome, suppose un respect mutuel et une reconnaissance des aptitudes et des forces de chacun des membres d’une équipe. Avec les bons outils technologiques, les employés, employeurs, gestionnaires d’immeubles peuvent facilement maintenir un réseau de communication efficace et productif. La technologie procure une impression de proximité malgré la distance et comporte surtout un avantage indéniable quant à la collecte de données probantes qui servent à l’optimisation des opérations quotidiennes ou à la définition des orientations futures.


La transformation des habitudes de travail vers un mode hybride influence directement l’utilisation des espaces et en ce moment plusieurs entreprises revoient le nombre de postes de travail fixes, c’est-à-dire assignés à une seule personne, à la baisse. Plutôt que de se départir de pieds carrés loués à fort prix dans l’espoir de faire des économies, les grands locataires de tours à bureaux devraient d’abord procéder à un réaménagement de leurs espaces pour leur donner de nouvelles vocations et les rentabiliser au maximum. Pour prendre les bonnes décisions, pour savoir combien de bureaux il faut convertir et comment bien les adapter aux nouveaux besoins, il est essentiel de bien connaître les habitudes de travail des employés de les consulter pour connaître les besoins les plus importants et de s’appuyer sur des données factuelles, notamment sur le taux d’achalandage de l’immeuble.


Un bureau flexible augmente inévitablement la mobilité de la main-d’œuvre et cela modifie le rôle du bureau et la perception qu’en ont les employés. Constitué d’espaces modulables personnalisés et aux couleurs de l’entreprise, on peut facilement imaginer qu’au terme de cette redéfinition des habitudes de travail, le bureau devienne le lieu privilégié pour des rassemblements de groupe occasionnels et pour célébrer entre collègues.


Dorénavant, les entreprises se distingueront par l’expérience-employé rehaussée qu’ils seront en mesure d’offrir à leurs employés lorsque ceux-ci se déplaceront au bureau. Les gestionnaires en ressources humaines font face à un défi de taille quant à la rétention du personnel. Ils doivent rivaliser de créativité pour se démarquer et aujourd’hui, la technologie et l’intelligence artificielle sont vos meilleures alliées!




22 vues0 commentaire